Effets du Coronavirus sur l'entourage des fumeurs

2 minutes de lecture

Le COVID-19 a soulevé beaucoup de questions : la nicotine protège-t-elle contre ce virus ? Les fumeurs sont-ils plus exposés ? Les risques sont-ils les mêmes entre le tabac et la cigarette électronique ?

Nous avons déjà répondu à 5 questions que vous vous posez sur le coronavirus.

Mais les fumeurs ne sont pas les seuls à subir les effets de la cigarette : leur entourage les ressent aussi, c'est le tabagisme passif. Cependant, avec le COVID-19, ce ne sont pas que des maladies cardio-vasculaires et respiratoires que le fumeur peut transmettre, mais peut-être bien le virus de la maladie.

Qu’est-ce que le tabagisme passif ?

Le tabagisme passif, c’est l’action d’inhaler la fumée du tabac sans le savoir ou sans le vouloir. Quand une personne se tient proche de quelqu’un qui fume, il respirera alors un air chargé de fumée, et de combustion de la cigarette.

Les risques de maladies cardio-vasculaires et respiratoires se transmettent alors à l’entourage du fumeur s’ils inhalent beaucoup de fumée de façon trop répétée, même si ces personnes ne fument pas.

Cependant, on peut réduire les risques en fumant en extérieur et loin des autres.

Les risques du Coronavirus

Il y a eu beaucoup de questionnements sur les risques pour les fumeurs de contracter plus facilement le COVID-19, ou d’y être plus ou moins sensible grâce à la nicotine. Pourtant, il ne faut pas oublier leur entourage : la question se pose aussi pour eux.

En effet, selon un article publié par le CNCT (Comité National Contre le Tabagisme), les fumeurs ayant contracté le COVID-19 pourraient involontairement le transmettre à leurs proches avec la fumée du tabac.

Ce seraient de petites particules qui transporteraient le virus à la fois dans l’air que l’entourage du fumeur respire, mais aussi qui se déposeraient sur les objets et meubles alentours.

On parle alors de tabagisme ultra-passif.

Et la cigarette électronique dans tout ça ?

La cigarette électronique est très controversée. Les avis sont partagés entre ceux qui pensent qu’il s’agit d’une bonne alternative au tabac et ceux qui la déclarent nocive ou qui redoutent ses effets.

Pour ce qui est des risques de transmission du virus, ils seraient également présents chez les vapoteurs. Ils pourraient transmettre la maladie à leur entourage de la même façon que le tabac.

Cette fois, le CNCT prend comme source une étude américaine et une étude chinoise pour démontrer que les particules de la fumée émises par les vapoteurs pourraient transporter le virus également. C’est donc de la même façon que pour les fumeurs de cigarette que les vapoteurs pourraient transmettre le virus.

Comment réduire la transmission ?

La CNCT a directement proposé une solution aux fumeurs pour réduire au maximum les risques de transmission du virus. Elle préconise une distance de sécurité de 10 mètres autour des fumeurs. Ainsi, la fumée qu’ils exhalent se dissipe et n’atteint pas l’entourage du fumeur. La CNCT conseille aussi de fumer hors de son domicile pour éviter la contamination des objets et des meubles.

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Les petits nouveaux

« C’est facile d’arrêter de fumer, j’arrête 20 fois par jour. »

Oscar Wilde