Quand la nicotine disparaît-elle du sang ?

2 minutes de lecture

La nicotine est une substance psychoactive présente dans le tabac, absorbée par inhalation de la fumée de la cigarette. Elle agit immédiatement sur le système nerveux et est capable de provoquer une dépendance chez le fumeur. Si la nicotine atteint le cerveau très rapidement (à peine quelques secondes), qu’en est-il de la présence de la nicotine dans le sang ?  

Tu te poses beaucoup de questions à propos du tabac et des effets engendrés par sa consommation, chez Modjo Cosmetics on t’accompagne dans ta démarche de documentation en te donnant quelques pistes, quelques informations essentielles à connaître sur la cigarette si tu souhaites arrêter de fumer. Dans cet article tu trouveras réponse à tes interrogations à propos des traces que laissent la nicotine sur l’organisme du fumeur. 

               

Le corps filtre la nicotine progressivement 

Une seule cigarette contient environ 1mg de nicotine. Lorsqu’on fume, la concentration de nicotine dans le sang augmente progressivement jusqu’à atteindre un pic au bout de 5-7 minutes. Cette concentration chute au bout d’une ou deux heures, on estime alors que la demi-vie de la nicotine est de deux heures. Toutefois, des traces de nicotine persistent dans l’organisme jusqu’à 4 jours. Si ces chiffres peuvent paraître dérisoires, il est important de savoir que l’absorption de la nicotine par l’organisme implique une décomposition de celle-ci en une vingtaine de substances parmi lesquelles on retrouve notamment la cotinineCe dérivé est un indice de la consommation de tabac lorsqu’on réalise des analyses (prise de sang, prélèvement de salive, d’urine, d’ongles et de cheveux) car celui-ci reste présent dans l’organisme jusqu’à 2-3 semaines. D'après une étude, 2 semaines sont nécessaires à ce que le taux sanguin de cotinine d’un fumeur atteigne celui d’une personne non-fumeuse.  

Ces chiffres varient cependant en fonction du profil : on estime par exemple que les plus de 65 ans évacuent la nicotine (et ses dérivés) plus difficilement, les substances persistent alors plus longtemps dans l’organisme. En revanche, les femmes auraient tendance à évacuer la nicotine plus rapidement que les hommes (ce qui ne signifie pas pour autant que les risques liés au tabac sont moins important chez les femmes). D’autres part, l’état de santé globale du fumeur influe également : d’autres pathologies, le mode de vie (sédentarité etc.). Enfin, la fréquence et le temps d’exposition au tabac sont des variables importantes dans la capacité du sang à évacuer la nicotine. Les personnes qui fument depuis longtemps et à une fréquence élevée ont plus de mal à éliminer la nicotine. 

Accélérer le processus d’élimination de la nicotine par le sang 

La solution idéale pour se débarrasser totalement de toute trace de nicotine serait bien évidemment d’arrêter de fumer. Toutefois, d’autres méthodes existent pour ceux qui ne se sentent pas encore prêts à arrêter la cigarette, afin d’aider lorganisme à éliminer la nicotine le plus rapidement possible. Une alimentation riche et saine permet au corps d’éliminer les déchets plus facilement : il faut faire le plein de fruits et légumes en tous genres (jus de carottes, kiwi, épinards) ! Une activité physique régulière aide également à stimuler la circulation sanguine et éliminer les déchets par transpiration : marche rapide, vélo, tennis, il faut bouger ! Enfin, on s’hydrate ! Il faut boire beaucoup d’eau, au moins 2 litres d’eau par jour pour détoxifier son corps comme il faut : pourquoi pas une bonne tisane détox aux plantes pour drainer son organisme ?  

Des études ont montré qu’il est plus difficile d’arrêter de fumer lorsqu’on élimine rapidement la nicotine de son organisme. Pour cause, on ressent très rapidement une sensation de manque, symptôme caractéristique de la dépendance au tabac. Chacun ayant un métabolisme différent, en plus d’avoir son histoire propre avec la cigaretteil est important d’avoir un accompagnement adéquat lorsqu’on souhaite arrêter de fumer. Des conseils adaptés sont alors prodigués au fumeur après un test sanguin pour évaluer sa vitesse d’élimination de la nicotine, de façon à l’orienter au mieux en termes de méthode de sevrage au tabac. Pour faire un diagnostic global et savoir quel type de fumeur tu es, clique ici ! Allez, avec toutes ces infos, plus aucune excuse ! La santé, c’est aussi le bien-être global. Il faut se sentir bien dans son corps et dans sa tête ! Pourquoi pas une petite séance détox au sauna pour éliminer les toxines et te ressourcer ? 

Les petits nouveaux

« C’est facile d’arrêter de fumer, j’arrête 20 fois par jour. »

Oscar Wilde